Marque-pages: faux sites internet et page d’accueil 2.0

Au sommaire des annotations de ce carnet cette semaine: les techniques de phishing qui ne se cantonnent plus aux spams, et les évolutions de Symbaloo.

De faux sites internet arrivent à tromper les moteurs de recherche

Un site internet qui ressemble à s’y méprendre à celui de votre banque, mais qui relève de l’escroquerie… Et pourtant, il est référencé sur Google, le premier moteur de recherche dans le monde. Curieux ! Le site internet du quotidien québécois La Presse dévoile les résultats d’une étude menée par un expert en sécurité. Résultat des courses: un site qui ne pointe qu’en sixième page des résultats de recherche mais bien présent; mais la possiblité d’émettre des courriels (ici, des spams en l’occurence) s’avère la plus efficace pour attirer des internautes dans le cas présent. Puis ensuite pour subtiliser numéros de carte et de compte…

Symbaloo ou la page d’accueil réinventée

Symbaloo, l’anti-Netvibes par excellence ? Si l’agrégateur lancé en 2005 par deux entrepreneurs français constitue toujours la référence en matière de pages personnalisables, Symbaloo s’adresse pour sa part à un public davantage néophyte en la matière.

L’interface, composée dans sa version actuelle de 52 blocs personnalisables (une nouvelle mouture est en cours de développement), s’organise selon le principe d’un bureau. L’idée n’est non pas de rassembler une multitude de flux, mais d’accéder à un moyen d’organiser sa navigation sur internet de manière rationnelle, en rapatriant sur une unique page l’essentiel des activités pratiquées: s’informer (bureau « actualités »), rechercher (Google, Wikipedia, traduction, recettes), sortir (météo, trafic, train), trouver (des photos, des vidéos, un restaurant ou le dernier billet d’avion disponible…).

En termes de documentation, l’interface utilisateur semble constituer un exemple de site conçu à partir des besoins de l’internaute: c’est l’outil qui s’adapte à l’internaute et non l’inverse. La chaîne Actualités propose quant à elle une entrée par l’image, une nouvelle forme de recherche particulièrement originale.

Le modèle économique est également innovant, avec une sélection de partenaires reliés à chaque icône. Actuellement, c’est sur Fnac.com que sera redirigé, presque sans s’en apercevoir, l’internaute en mal de lectures. Le business n’est jamais très loin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :