Comment utiliser Netvibes en bibliothèque ?

L’usage de Netvibes, l’agrégateur français crée en 2005 par Tariq Krim et permettant de créer des pages personnalisables, privées ou publiques, à des fins de rassemblement d’informations et de services connaît un développement expontentiel, notamment au sein des entreprises qui se sont rapidement appropriées ce moyen gratuit (une version intranet payante est également commercialisée) de diffusion de l’information d’une manière simple et rapide.

Silvère Mercier, chargé de médiation numérique à la Bibliothèque publique d’information (centre Georges Pompidou, dit Beaubourg, à Paris), proposait récemment sur son blog une analyse relative aux usages de cet outil en bibliothèque. Les objectifs sont multiples: compléter le site internet d’un centre de documentation par des liens et une veille, ouvrant le champ d’information à la Toile, approfondir des requêtes récurrentes de la part des utilisateurs, mettre un pied dans la diffusion sélective de l’information (DSI) par le biais d’une veille hiérarchisée sous des onglets distincts et différenciés par type de publics, par exemple… En résumé: une extension du champ de compétences de la bibliothèque et des services offerts aux utilisateurs.

Il convient toutefois de hiérarchiser les flux et la sélection de sites pratiquées par les salariés de la bibliothèque, en ciblant notamment les usages et le type d’utilisateurs potentiels de l’univers nouvellement crée. Une fonctionnalité particulièrement astucieuse, intitulée « Web page » et employée par la Bibliothèque universitaire de Lyon I, permet de subdiviser un onglet en pages thématiques plus fournies. De quoi clarifier la lisibilité de pages à l’aspect pour le moins rédhibitoire, et de faciliter la navigation !

Le billet ici incriminé permet d’appréhender les questions préalables relatives à la création d’univers Netvibes, tel un cahier des charges, et de découvrir une batterie d’exemples d’utilisation en bibliothèque. Les notions abordées en cours de techniques documentaires sont ici reliées à celles des cours d’Analyse de sites et de Systèmes d’information et Web. Un item particulièrement bienvenu dans le cadre de cette année d’études, et permettant d’approfondir la découverte des agrégateurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :