Webmastering éditorial: enrichissez vos contenus !

Le contenu est au cœur d’une stratégie éditoriale et de référencement, « couple » indispensable à l’édition de tout site Web. Au-delà du simple texte, de nombreux outils, essentiellement gratuits, permettent d’enrichir les articles afin de proposer davantage d’interactivité dans le traitement d’une information.

Exploiter les possibilités du Net constitue un des objectifs constamment poursuivis par le webmestre éditorial, qui doit constamment rester en alerte sur l’actualité des outils disponibles afin d’améliorer constamment les possibilités de traitement de l’information. Un travail de veille doit être effectué afin de proposer régulièrement de nouveaux moyens destinés à la mise en forme des contenus, la technique étant au service de l’information.

Différents outils de traitement de l’actualité peuvent être implémentés.Le webmestre éditorial assure ici un rôle de mise en forme de l’information, même s’il peut ponctuellement être amené à rechercher des sources pour compléter les éléments aux mains des rédacteurs.

Afin d’enrichir les articles, de nombreux types d’éléments peuvent être déployés sur le site, principalement par l’intermédiaire de services disponibles sur la Toile. Ces derniers évoluent particulièrement vite, certains disparaissant aussi vite qu’ils sont apparus et d’autres procédant à des modifications régulières de leur interface ou de leur offre. Le modèle économique de ces sites, encore tâtonnant, contraint leur développement, et nécessite une certaine attention au démarrage de leur utilisation, d’autant plus si elle est amenée à devenir récurrente.

De multiples possibilités

Quelques éléments, adoptés par de nombreux sites d’information, peuvent être mis en exergue :

– Eléments de repères et favorisant l’appropriation de l’information par le lecteur, les cartes figurent parmi les outils les plus appréciés dans le cadre d’articles faisant référence à un certain nombre de lieux physiques. Leur emploi permet de rendre compte de la vision globale d’une situation, l’outil cartographique étant un moyen de faciliter le repérage spatial. Il se prête particulièrement bien à l’outil Web, qui permet une interactivité propre au support, ainsi qu’à la diffusion d’informations complémentaires. Une carte peut constituer un contenu à part entière, permettant l’approfondissement visuel d’informations.

La création d’une carte s’avère particulièrement longue compte tenu du processus à mettre en place : d’une part, l’agrégation des informations (qui peuvent évoluer en fonction de l’actualité), d’autre part, la préparation de la carte (à partir d’une interface soumise à de nombreuses modifications régulières), et enfin l’implémentation de l’objet à l’article et la rectification potentielle d’éléments. Au-delà de son seul rôle technique, le webmestre accompagne la rédaction dans le cadre de sa recherche d’informations à travers un prisme multi-supports.

Comme pour l’ensemble de ses missions, le webmestre éditorial doit donc maintenir un lien constant avec les rédacteurs. La création de cartes peut, par exemple, s’effectuer sur Google Maps.

– Autre module particulièrement innovant, un encart permettant de générer des chronologies ou des listes d’articles est régulièrement utilisé, notamment afin d’assurer un suivi de dossiers au long cours tels que la marée noire (BP) ou les tribulations du constructeur automobile Heuliez. Généré sous Dipity, outil Web crée en 2008 aux Etats-Unis et accessible en anglais – langue dont la maîtrise s’avère particulièrement utile pour l’utilisation de ce type de services -, ce nouveau moyen d’information constitue une façon innovante d’assurer un suivi d’événements passés et traités sur le site, en renvoyant directement le lecteur vers l’article concerné ou des informations connexes. Pouvant être agrémenté de photos ou de vidéos, le module s’implémente facilement sur le site, à partir d’un simple « copier-coller ».

– Quant aux diaporamas, ils permettent d’obtenir un traitement visuel de l’information. Les images permettent de proposer un mode différent de traitement de l’information. Ce type de contenus permet par ailleurs de compléter des informations, d’illustrer des cas d’entreprises, et de renforcer l’attrait des articles.

Enfin, de manière plus courante, la création de tableaux peut être envisagées Des listes à puces ou autres modes de mise en forme de l’information, plus complexes à réaliser qu’un simple « habillage » d’article peuvent également être produits. Des données brutes, si elles sont correctement publiées et remises dans leur contexte, peuvent compléter l’information délivrée au lecteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :